Publié le

Comment garder son jardin hydraté ?

Vignette de l'article "Les ollas"

Vous partez en week-end par temps de grande chaleur et vous n’avez personne pour arroser votre jardin ? Pas de panique, nous avons la solution : un olla !

De l’espagnol “pot d’argile”, l’olla (ou oya) est un pot de terre cuite dotée d’une ouverture dans la partie supérieure, refermée par un couvercle. Utilisées dans les climats arides, on les retrouve en Europe du Sud, Amérique du Sud mais aussi Arizona.

L’oya est enterrée au pied d’une plante et permet à l’eau de s’écouler uniquement lorsque la terre est sèche. Le végétal y puise l’eau dont il a besoin sans subir de stress hydrique.

Une olla améliore l’irrigation qu’elle soit plantée en pleine terre ou en jardinière, elle réduit de 50 à 70% la consommation en eau.

En magasin, on peut en trouver de 0,25L à 10L, en versions naturelles, émaillées ou décorées. L’olla peut aussi se bricoler à la maison, en suivant les étapes ci-dessous :

Fabriquer votre olla :
Pour ce petit bricolage, il vous suffira de deux pots en terre cuite (un avec et un sans trou) et de colle imperméable :

Si les deux pots ont des trous , bouchez-en avec un bouchon de liège.

⋅ Collez les deux pots face à face et laissez sécher 24h

⋅ Testez l’étanchéité de l’oya en mettant de l’eau. Si elle ne fuit pas, vous pouvez la planter

⋅ Enfouissez votre olla en la laissant dépasser de 5cm

⋅ Remplissez-la d’eau

En hiver, pensez à la déterrer afin qu’elle ne se brise pas à cause du froid.

Vous pouvez maintenant partir sereinement en week-end, sans prendre le risque de retrouver votre jardin desséché !